Retour aux offres
Cette offre est pourvue

Ingénieur en modélisation de la distribution des espèces de poissons dans le réseau hydrographique du bassin de la Seine H/F(Publiée le 19/03/2019 - Référence : 2019/36/IR/HYCAR/EE - 189328)

Société qui recrute : IRSTEA
Contrat de travail : CDD / Mission - 12 mois  -  Expérience requise : 1 à 3 ans
Localisation : France / Ile-de-France / Antony

Descriptif du poste

Irstea, Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l'agriculture, est engagé sur 4 Domaines Scientifiques Stratégiques (DSS) : la bioéconomie et l’économie circulaire, les risques, la gestion adaptative des ressources dans les territoires, la biodiversité. Bien inséré dans le paysage de la recherche française et européenne, il mène ses recherches en appui aux politiques publiques et en partenariat avec les industriels. Il emploie 1 200 personnes réparties sur 9 implantations en France. Certifié ISO 9001, il est également labellisé Carnot et à ce titre, développe une relation forte avec les professionnels et plus généralement les milieux socioprofessionnels.

A compter du 1er janvier 2020, Irstea poursuivra ses activités de recherche dans le cadre de son rapprochement avec l’Institut national de la recherche agronomique (Inra). Vous intégrerez l’équipe Hydroécologie fluviale (HEF) de l’unité de recherche (UR) HYCAR (Hydrosystèmes Continentaux Anthropisés – Ressources, Risques, Restauration) dont les travaux portent sur l’écologie des cours d’eau et des communautés d’organismes qu’ils abritent, en particulier les cours d’eau impactés par les activités humaines, notamment l’urbanisation et l’agriculture intensive. Ces travaux débouchent notamment sur la mise aux points d’outils et de méthodes pouvant à terme faire l’objet d’un transfert.

Vous intégrerez l’équipe Hydroécologie fluviale (HEF) de l’unité de recherche (UR) HYCAR (Hydrosystèmes Continentaux Anthropisés – Ressources, Risques, Restauration) dont les travaux portent sur l’écologie des cours d’eau et des communautés d’organismes qu’ils abritent, en particulier les cours d’eau impactés par les activités humaines, notamment l’urbanisation et l’agriculture intensive. Ces travaux débouchent notamment sur la mise aux points d’outils et de méthodes pouvant à terme faire l’objet d’un transfert.

Le travail confié s’intègre au programme PIREN-Seine (phase 7) qui regroupe une vingtaine d’équipes scientifiques et qui développe une approche globale du fonctionnement écologique du système fluvial du bassin de la Seine. Ce travail consistera en particulier à développer des modèles de distribution des espèces de poissons à l’échelle du réseau hydrographique de la Seine qui auront vocation, à terme, à enrichir les plateformes de modélisations déjà disponibles dans le cadre du PIREN-Seine. Ces modèles s’appuieront sur des approches précédemment mises en oeuvre et chercheront en particulier à mieux intégrer l’influence potentielle des obstacles, type barrages et seuils, ainsi que des plans d’eau connectés plus ou moins directement au réseau hydrographique, sur la distribution des espèces.

Pour mettre en oeuvre ces développements, vous disposerez d’un large éventail de données :
- échantillonnages par pêche électrique disponibles pour quelques milliers de sites répartis sur le bassin et permettant de décrire la distribution des espèces au cours des 3 dernières décennies.
- divers jeux de données géo-référencées disponibles pour l’ensemble du bassin et permettant de décrire les caractéristiques environnementales des cours d’eau et de leurs bassins versants.
- Le cas échéant des sorties des outils de modélisation déjà développés dans le cadre du PIREN-Seine notamment pour rendre compte de caractéristiques hydrologiques ou de qualité d’eau.
- La base ROE (référentiel des obstacles à l’écoulement) qui recense notamment les barrages et seuils identifiés à l’échelle de la France.

Il existe aujourd'hui une grande diversité d'outils numériques permettant de relier l'occurrence ou l'abondance des espèces aux informations sur les caractéristiques environnementales et/ou spatiales des sites. Différentes solutions de modélisation pourront être testées et éventuellement combinées. La performance des modèles sera appréciée notamment par rapport à leur capacité à rendre compte (1) de la distribution actuelle des espèces et (2) d’éventuelles modifications temporelles de composition spécifique des communautés en lien avec des changements environnementaux.

Compétences requises

Vous êtes titulaire au minimum d’un diplôme d’ingénieur en écologie.

Conditions de travail :
• Cycle hebdomadaire de travail : 38h40 (27 jours congés annuels et 20 jours RTT) ou 36h20 (27 jours congés annuels et 7 jours RTT) pour une année civile à temps plein, Télétravail (sous réserve de remplir les conditions).
• Prestations sociales (sous réserve de remplir les conditions) : Mutuelle : possibilité de souscrire à l’une des 6 mutuelles référencées et à la prévoyance, Chèques vacances, CESU (chèque emploi service universel) garde d’enfants / handicap.
• Formation : Aide à la prise de fonction, Possibilité de suivre des actions de formation sur le développement des compétences professionnelles et personnelles.

Merci d'envoyer CV et lettre de motivation en précisant l'intitulé et la référence du poste via le formulaire ci-dessous. Date limite de réception des candidatures : 01/04/2019.

Descriptif de l'organisme employeur

Irstea, institut de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture est focalisé sur 3 défis sociétaux: la gestion durable des eaux et des territoires, les risques naturels et la qualité environnementale. Bien inséré dans le paysage de la recherche française et européenne, il mène ses recherches en appui aux politiques publiques et en partenariat avec les industriels. Il comprend 1600 personnes sur 9 sites en France.

Candidature à cette offre

Cette offre est pourvue et n'a plus cours actuellement
Un service proposé en partenariat avec Offres d'emploi-environnement